Importance des soins sur cheveux afro

 

Après la journée de la femme dimanche dernier, les Kitoko Doll ont décidé de vous présenter à tour de rôle une femme inspirante chaque semaine pendant un mois.

Aujourd’hui, c’est au tour de Keyana de nous présenter la femme d’affaire Kelly Massol.

Son parcours

Née à Paris de parents originaires des Antilles, Kelly Massol est une créatrice de cosmétiques adaptés aux cheveux afro. Sa marque Les secrets de Loly proposent des produits aux parfums gourmands et aux compositions naturelles. Son objectif ? Répondre à une demande à laquelle les grands industriels ne s’intéressent pas : l’entretien des cheveux crépus,bouclés, ou frisés comme ceux de Keyana et des autres Kitoko Doll. Cette idée lui est venue après avoir créé en 2005 un forum « Boucles et Cotons » sur internet. En échangeant avec des femmes au sujet des besoins spécifiques pour cheveux crépus, elle décide de lancer sa marque Les secrets de Loly en 2009 pour répondre à l’absence de produits naturels spécifiques pour  cheveux afro.

Pourquoi Kelly inspire les Kitoko Doll ?

Ce qui a impressionné Keyana c’est le parcours autodidacte de Kelly Massol des Secrets de Loly. Elle a appris par elle-même à faire ses produits pour cheveux avant de se lancer à son compte. Elle a provoqué le changement plutôt que de l’attendre.

Keyana aime aussi beaucoup que toutes les odeurs fruitées de ces produits soient de composition naturelle. Pour Kelly Massol, ce qui est également important c’est de consommer de façon plus saine, plus intelligente comme elle le dit dans cette vidéo de 1ère outre mer. Et nous sommes bien d’accord avec elle ! 

La citation que retient Keyana de la créatrice des Secrets de Loly c’est  « On demande aux femmes de rentrer dans un moule » (citation de son interview 1ère outre mer) et notamment au niveau des cheveux. « Trop volumineux, trop court, pas assez lisse … ». Chez Kitoko Doll, on veut s’assumer et être fière tel qu’on est avec nos jolies boucles et frisettes. Et vous, gardez-vous vos cheveux au naturel ?

 

Auteur : Audrey Mafouta-Bantsimba

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *